Question fréquemment

Etat civil?


Pour une thérapie de fertilité active, un couple ne doit pas être marié en Suisse. Pour la loi suisse, le bien-être de l’enfant passe au premier plan. Une relation sustentatrice de longue durée est pour cela requise. Les couples dont l’un des partenaires n’est pas divorcé ne peuvent pas être traités.




Age?


Avec fonction ovarienne restreinte: thérapies jusqu'à 42 ans, sinon jusqu'à 44 ans




Investissement en temps?


Pour les thérapie de stérilité demandant plus de temps, nous essayons de vous offrir des rendez-vous en dehors des heures d’ouverture. On tentera d’optimiser le nombre des rendez-vous de contrôle (pas trop, mais pas trop peu non plus). Lors d’une insémination, en général 3 consultations sont fixées par mois. Pour une fertilisation in vitro, il faut compter environ 5 consultations pour l’ensemble de la thérapie jusqu’au transfert de l’embryon. Le jour du prélèvement d’ovules et suite au transfert de l’embryon, (généralement 2 jours plus tard), nous vous conseillons de ne pas aller travailler. Il sera cependant généralement possible de vous donner à l’avance les dates exactes. Après une insémination et aussi le jour suivant un transfert d’embryon, il existe aucune restriction de la capacité de travailler.




Période d’attente?


Lors d’une fécondation hors du corps, il faut compter aujourd’hui entre le premier entretien jusqu’au prélèvement d’ovules au moins deux mois (généralement trois mois).




Stress psychologique?


L’expérience a montré que le stress le plus important n’est pas la thérapie en elle-même, mais les deux semaines suivant la thérapie active (jusqu’au résultat d’une éventuelle grossesse). Nous vous recommandons donc de rester actifs (cinéma, restaurant..) et de considérer éventuellement une thérapie de soutien alternative (shiatsu, massage réflexe des pieds, acuponcture, etc.).




Médicaments?


Pour la stimulation des ovaires, nous conseillons généralement les FSH (hormones folliculo-stimulantes) qui sont également dégagées dans le corps au cours d’un cycle «naturel» (médicaments : Merional, Fostimon, Gonal, Puregon, Menopure). L’hormone folliculo-stimulante est injectée quotidiennement par la patiente elle-même sous la peau pendant environ 2 semaines. Généralement, on emploie un «auto-injecteur», ce qui signifie que la patiente ne doit pas actionner activement le piston de la seringue. Etant donné que des doses plus importantes que dans un cycle naturel sont employées, les fluctuations du cycle sont ressenties plus fortement que lors d’un cycle «normal». Le médicament est bien supporté ; il faut néanmoins faire attention à ne pas arriver à une stimulation excessive des ovaires. En outre, nous observons parfois une légère irritation à l’endroit de la piqûre. Nous n’avons jamais observé d’autres effets secondaires. Outre cela, un antagoniste LHRH est utilisé. Ceci est un médicament qui empêche que les follicules sautent avant que les ovules ne soient mûrs. C’est un médicament qui amène les femmes pour environ 4 semaines en ménopause réversible (médicaments : Decapeptyl. Lucrin, Suprefact). Le médicament peut être administré en une fois (piqûre dans le muscle) ou au moyen d’une piqûre quotidienne pendant en général 4 semaines. Les effets secondaires peuvent être ceux de la ménopause (bouffées de chaleur, nervosité).




Blastocystes?


La Cochrane Library scientifiquement acceptée a communiqué récemment que le transfert de blastocystes lors d’une fécondation in vitro (transfert ayant lieu 5-6 jours après le prélèvement d’ovules) ne constitue aucun avantage quant au taux de grossesse. Chez des couples très jeunes, il se peut que le taux de grossesse avec blastocyste soit éventuellement un peu plus élevé dans le cycle normal, mais la probabilité totale de concevoir un enfant en bonne santé après un cycle thérapeutique n’est pas accrue.




Santé des enfants?


Chez les enfants conçus de manière «classique» il existe un risque de 2,5% de malformation. Lors d’une fécondation hors du corps, on compte un risque de malformation pouvant atteindre 3,5%. Il faut mentionner que les patientes qui suivent une thérapie son généralement plus âgées.




Y a-t-il des malformations dues à des spermatozoïdes malformés?


Les spermes mal formés ne peuvent pas féconder un ovule. Ainsi, un plus grand nombre de spermes malformés n’augmente pas le risque de malformations.




Est-il vrai qu’en Suisse on doit introduire les embryons dans l'utérus dans un délai de maximum deux jours ? Et a-t-on une plus grande chance si on se fait introduire des blastocystes dans l’utérus à l’étranger?


5-6 jours après la fécondation, les cellules embryonnaires commencent à s’organiser. Une partie forme le placenta et l’autre partie l’embryon. En Suisse, il est permis de développer des ovules fécondés jusqu’au stade du blastocyste. Selon la loi suisse, il est seulement permis de développer autant d’embryons qui seront pour finir introduit dans l’utérus. En général, la chance par le biais de l’introduction de blastocystes est égale par prélèvement d’ovule que lorsque les embryons sont introduits dans l’utérus après 2-3 jours (large étude internationale Cochrane). Dans des cas spéciaux, nous développons les embryons jusqu’au stade de blastocystes. Pour les couples, la proximité géographique de la thérapie et le bien-être durant tout le suivi sont souvent plus importants que les fausses promesses de chances accrues de grossesse trouvées sur internet.




Est-ce que les ovaires fécondés congelés peuvent-ils être confondus?


Nous vous montrons volontiers au laboratoire les différentes mesures de sécurité permettant d’empêcher toute confusion presque à 100%, à notre avis.




Quand est-ce que je dois informer mon enfant qu’il a été conçu hors de mon corps?


Un enfant ne doit pas savoir où, quand et comment il a été conçu. Dès que le test de grossesse est positif, la grossesse est traitée du côté médical comme une »grossesse normale«. A partir du test de grossesse positif après la fécondation hors du corps les contrôles correspondants sont aussi pris en charge par la caisse maladie.





 

Vos questions méritent une réponse

Veuillez prendre contact avec nous au cas où vous ne trouveriez pas la réponse que vous recherchez.

Unsere Adresse

Email: kinderwunsch@hin.ch
Tel: +41 (0)61 261 44 00

Schifflände 3 | CH-4051 Basel | Schweiz

Öffnungszeiten

Montag: 08.00 – 17.30 Uhr

Dienstag: 08.00 – 17.30 Uhr
Mittwoch: 13.30 – 17.30 Uhr
Donnerstag: 08.00 – 12.00 Uhr

Freitag: 08.00 – 17.30 Uhr

Kontakt

©2020 Kinderwunschzentrum | by atelier-nov.com

Logo_praxis.jpg
menü.jpg